Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Review] Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées

6 Janvier 2015 , Rédigé par Suicide-snake Publié dans #review, #Cinéma

[Review] Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées

Eh oui, la review du dernier opus de la trilogie du Hobbit arrive enfin chez Mass Gaming ! Il est sûrement trop tard pour donner mon avis, car vous vous êtes déjà jeté sur les cinémas proches de chez vous pour admirer cette formidable conclusion d'une trilogie qui n'aura pas cessé de "surprendre".

 

Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées est mauvais mais je ne vous apprends rien en disant ça, c'était une évidence, mais est-il plus ou moins mauvais que l'épisode précédent ? J'ai eu beaucoup de mal à répondre à cette question et c'est pour ça que cette critique a tardé à arriver.

 

Déjà, l'histoire avec Smaug est bouclée dans les 15 premières minutes du film, à vrai dire, c'est terminé avant même l'affichage de l'écran titre, ce qui m'a fait tiquer un peu, car les deux opus précédents nous bourre les oreilles à base de "Oulalala Smaug est dangereux, il est trop fort" pour tout balancer à la poubelle en début de film, c'est très décevant même si le passage en soi est correct même si on a déjà des éléments qui font tiquer comme le comic relief (personnage qui doit faire rire) qui ressemble méchamment à Langue de Serpent et qui est déjà très, très agaçant. Évidemment, niveau artistique, c'est très moche hormis le dragon qui est bien fait, mais on a toujours cette sorte d'aspect "cinématique de jeu vidéo époque PS2" qui est très désagréable, le film manque vraiment de prise de vue réelle qui faisait la force du Seigneur des Anneaux. On a aussi quelques incohérences qui seront suivies par d'autres durant le film (comme Bard qui ne se souvient mystérieusement plus de la Flèche Noire ou les éclaireurs qui ne voient pas Bilbo faire une descente en rappel). Bref, je soupirais déjà et la suite n'a fait qu'empirer la chose.

 

Un des bons points du film, c'est que toutes les intrigues secondaires sont bouclées très rapidement parce qu'on sent que Peter Jackson n'a plus envie de continuer, qu'il a juste envie que ça se termine. Ça donne néanmoins une scène drôle avec Saroumane qui fait du kung-fu contre des fantômes moches.

 

Et on arrive à la bataille des 5 armées et là, le film plonge pour se transformer en un ersatz du Retour du Roi sauf que c'est mou, trop édulcoré (pas de sang et le sentiment de violence des combats est totalement absent),pas vraiment divertissant et d'une laideur incroyable (les maquillages et costumes me manquent). Au centre du combat des armées, on trouve quelques duels qui sont plutôt sympa (même si Legolas est plus exaspérant que jamais).

 

Sans transition, parlons un peu des acteurs qui sont euh... Alors, Martin Freeman est toujours aussi bon (et son personnage est toujours aussi absent et inutile), Richard Armitage est correct dans son interprétation du roi qui devient petit à petit fou et puis il y a Thranduil dont la seule réaction à tout type d'événement semble être le haussement de sourcil et les gros yeux. D'ailleurs, tous les passages avec les elfes sont nuls et crétins dans cet opus et je ne parlerais même pas des dialogues sur l'amour, j'en fais encore des cauchemars.

 

Néanmoins, je suis moins ennuyé en regardant cet opus et c'est grâce, en partie, au fait que le film est moins long que les prédécesseurs et un peu plus dynamique, mais ça n'en fait pas un bon film, loin de là. 

 

Pour conclure, je dirais que Peter Jackson n'avait plus envie et ça se sent, au final, je regrette que la trilogie n'ait pas conservé l'ambiance conte du premier opus, cela aurait été beaucoup mieux que de sombrer dans une sorte de remake de LSDA en moins beau, en moins puissant. C'est donc un ratage de A à Z et je pense sincèrement que cette trilogie va sombrer dans l'oubli que l'on parlera encore de LSDA dans 10 ou 20 ans, mais que Le Hobbit aura disparu ou sera à peine évoqué et franchement, est-ce vraiment un mal ?

 

 

4/10

 

Partager cet article

Commenter cet article