Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Test] F.E.A.R 2 : Project Origin

11 Septembre 2011 , Rédigé par Mass gaming Publié dans #Test

FEAR était un jeu d'ambiance teinté de shoot qui a un petit peu "révolutionner" le genre en offrant ainsi une alternative au shooter basique.

Deux add on suivit transformant le jeu et l'amenant petit à petit vers ce que sera le véritzble héritier du premier opus.

Lors de sa sortie, l'épisode provoqua une véritable guerre au sein de la communauté Fearienne, la plupart reprochant au développeur d'avoir transformé le jeu en vulgaire FPS basique.

Voyons ce qu'il en est...

 

La démo qui avait été proposé sur le PSN m'avait un peu refroidit : de l'action, que de l'action et plutôt molle l'action et ce n'est donc que quelques années plus tard que j'ai décidé de franchir le pas en achetant la FEAR Collection et donc de m'adonner à ce deuxième opus tant décrié.

 

Un peu d'histoire d'abord : 

 

Nous sommes dans la peau de Beckett, un soldat des Forces Spéciales censé récupérer une femme mais tout ne ce passe pas comme prévu car après une méga explosion nucléaire, c'est le foutoir un peu partout.

 

En gros l'histoire c'est ça. Comme dans le un, le scénario se suit à partir des différents PDA et dialogue entre les personnages secondaires, rien de nouveau et cela est bien regrettable car FEAR 2 se contente de recopier son aîné à quelques détails près et n'est pas vraiment complexe ou étoffé, on a donc une impression de déjà vu et un arrière goût de "Peux mieux faire".

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/3524112283527_20110824_00001.jpg

Here we are again...

 

Le jeu démarre rapidement avec pas mal de gunfight vraiment nerveux et jouissif, le ralenti toujours présent apporte un véritable plaisir malgré le fait qu'il n'y est aucune spécificité en plus. Bien entendu, si les gunfights sont toujours aussi bon, c'est aussi grâce à l'IA qui, malgré le fait qu'elle soit légèrement en dessous du 1er, rempli bien son office et donne pas mal de fil à retordre notamment dans le niveau de difficulté le plus élevés.

La violence des gunfights à elle aussi montée d'un cran en étant encore plus sanglant qu'auparavant et de nouvelles armes plutôt sympa sont présentes

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/6878612839923_20110824_00003.jpg

Bah, il peut toujours mettre l'autre à son cou...

 

 

Parlons en des graphismes, ce n'est pas une claque visuelle, loin de là mais ils restent agréable à l'oeil en étant parfois coloré ( Le jeu se passe majoritairement de jour, ce qui contraste avec le premier épisode ), les personnages sont bien détaillés, les textures propres avec quasiment aucun aliasing. Sans flatter la rétine chaque instant, le jeu reste beau. On peut même dire que les Devs ont fait un effort au niveau des envirronements en variant un peu tout en restant dans le domaine Fearesque, c'est plutôt une bonne initiative et cela évite la redondance que l'on pouvait avoir dans le premier.

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/10173504357819_20110824_00002.jpg

Eyh, sympa le panorama !

 

 

Pour l'instant, c'est du tout bon pour cet épisode mais d'où vient le prroblème alors ? C'est simple : l'ambiance et l'effet remake.

 

Le succès de FEAR venait du fait qu'en plus d'avoir des gunfights super nerveux, celui ci possédait aussi une ambiance particulière qui prédominait sur les gunfights et bien ici... C'est pas vraiment l'inverse, c'est plutôt... différent, les scènes d'ambiance sont toujours là mais elles ne mettent plus la pression ( A part une ou deux ) et ne sont pas vraiment dosées par rapport  au premier, c'est comme si les devs avaient cherché à remplir à quota de scènes d'horreur et qu'ils en avaient foutu un peu partout.

Par contre, les apparitions d'Alma sont moins présente mais beaucoup plus travaillées et donc plus intéressante, elles ne font pas vraiment peur mais leur ambiance dégage quelque chose de spéciale...

 

 

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/13698434889513_20110911_00002.jpg

Une des étranges apparitons d'Alma

 

Le jeu introduit aussi quelques nouvelles features : des QTE pas vraiment utile qui consiste à matraquer le bouton gauche ou droit de votre souris jusqu'à la mort ( de votre doigt ) et des passages de bourrinages intenses en mécha, pas vraiment intéressante, pas très jouissive et ne créant pas tant de diversité que ça dans le gameplay.

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/9627737559957_20110911_00001.jpg

Qui a la plus grosse, hein ?

 

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/961869483432_20110824_00010.jpg

BILL ! ON AVAIT DIT PAS DE POMPE PRES DE LA CAMERA !

 

 

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/2499482866716_20110824_00009.jpg

Un ennemi en pleine séance de brainstorming

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/11792595612501_20110824_00005.jpg

-J'aime l'odeur de la bombe nucléaire au petit matin

-C'est un coucher de soleil, connard

 

 

 

L'autre défaut vient donc du scénario qui ne nous apprends pas grand chose et donne vraiment une sorte de sensation de remake HD, ce qui est plutôt frustrant car niveau histoire, il y  quand même matière à faire.

 

Deux dernières choses à citer :

 

La bande son est pas dégueulasse mais certaine ne colle vraiment pas à la situation ou au jeu en général ( Euh, c'est quoi ce thème façon générique d'anime shônen ? ) et la durée assez faiblarde, comptez 11 heures en mode normal et en faisant un minimum de recherche pour choper tout les PDA.

 

 

http://s3.noelshack.com/uploads/images/15136239004722_20110824_00011.jpg

Bah, c'est FEAR quand même hein

 


      Conclusion :

 

FEAR 2 : Project Origin est très loin d'être un mauvais jeu et un bon FEAR, ce n'est peut-être pas la "digne" suite mais on passe d'agréable moment et l'on regrette que le générique arrive si vite. Certes, l'ambiance n'est plus la même mais à contrario d'être un FEAR pur jus, c'est un très bon FPS !

 


 

 Les + :

 

- D'excellent gunfight

- Des graphismes franchement agréable

- De nouvelles armes sympathiques

- Des apparitions d'Alma un peu plus maîtrisés

- La diversité des décors

 

 

      Les - :

 

- Scénario vraiment décevant

- L'aspect horreur mal maîtrisé

- Certains musicaux assez What The Fuck

 

 

 

 

 16/20

 

Suicide-snake

Partager cet article

Commenter cet article