Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Test] Blacklight : Retribution

23 Août 2012 , Rédigé par GreenStatik Publié dans #Test

(me revoilà, après quelques temps sans rien écrire sur le blog !)

http://www.systemrequirements.in/wp-content/uploads/2012/02/System-Requirements-of-Blacklight-Retribution.png

 

Il est rare que les free-to-plays soient de bonne qualité, plus en particulier dans le milieu du FPS. Mais en cherchant bien, il est parfois possible de trouver des jeux qui s'en sortent mieux que d'autres, sans pour autant être payants. Ainsi, après un Blacklight : Tango Down plutôt mitigé, Zombie Studios remet le couvert après un peu plus d'un an. Blacklight : Retribution est considéré comme la suite de ce premier. Mais est-il vraiment du même niveau que celui-ci ? Voyons ça tout de suite !

Généralement, quand les gens entendent « Free to Play », « Pay to Win » leur sonne à l'oreille. Après tout, c'est une réaction normale, en voyant le résultat de certains autres jeux. Améliorations uniquement payantes, armes un peu plus puissantes que d'autres, etc. Bref, de quoi déséquilibrer le gameplay tout en amassant un beau pactole d'argent. Blacklight Retribution est l'un de ses rares jeux à ne pas « pigeonner » ses joueurs, si l'on peut le dire ainsi. En effet, l'argent virtuel (ici, les Zens), que l'on acquière en dépensant quelques euros, sert à obtenir un accès rapide à certaines armes ou encore d'obtenir des camouflages ou des personnages supplémentaires. Alors que ces personnages ont une tronche assez correcte ainsi qu'un skin plutôt classe, les camouflages sont quant à eux assez fades, ne différant pas assez des camouflages pouvant s'obtenir avec l'argent in-game (les PJ), que l'on obtient après chaque partie.
Bref, vous l'aurez compris : ici, aucun avantage à dépenser ses euros, outre le fait d'obtenir un accès anticipé à des armes que l'on obtient au fur et à mesure des niveaux.

D'ailleurs, en parlant de niveaux, il y a de quoi faire : en tout, votre personnage (que vous créez tout au début de jeu) peut montrer jusqu'au niveau 35. Ainsi, l'affaire se corse à partir du niveau 15, où il vous faudra jouer pas mal de parties pour parvenir au niveau supérieur.
Ces niveaux n'ont d'autre utilité que de débloquer des armes ou des éléments d'armes, ainsi que des équipements. Il vous sera ainsi possible de les acheter, en utilisant des PJ ou des Zens (à votre convenance) tout en choisissant la durée de vie de l'élément : 1 jour, 7, 30, 90 ou permanent. Ainsi, plus la durée de vie sera conséquente, plus l'élément coûtera cher.

       

BLR-2012-08-23-15-41-38-00.pngBLR-2012-08-23-15-42-22-92.png

De haut en bas : modification d'une arme et modification de l'armure.

 

En restant dans le milieu des armes, il est bon de savoir que celles-ci sont entièrement personnalisables, du canon à la lunette, en passant par la crosse. Ainsi, il vous sera possible de modifier certaines caractéristiques de votre arme, comme le recul ou encore le nombre de munitions (à savoir que le recul est quelque chose d'important dans Blacklight, ce dernier était plutôt bien géré au niveau des caractéristiques). L'armure du personnage est aussi personnalisable, un peu dans le même style que les armes (casque, armure haute, armure basse...).
Concernant les types d'armes, il est possible de citer les fusils d'assauts, les mitraillettes, les snipers, les fusils d'assauts lourds et d'autres déclinaisons de fusils d'assauts et de mitraillettes. Bref, il y en a pour tout les goûts.

Sinon, du côté graphisme, on peut observer quelque chose d'intéressant : le jeu a beau être totalement gratuit, ce n'est pas pour autant qu'il souffre de ressources. Le jeu est assez beau dans l'ensemble, les effets de lumières sont assez bien foutus (même trop par moment), les textures sont en général assez claires et lisses. Aussi, l'interface est plutôt bien pensée, ne prenant pas trop de place et étant assez sobre, en comparaison au thème choisi (ici, le futur). Bref, un jeu complètement gratuit qui arrive à se doter de graphismes à la hauteur des créations d'aujourd'hui, malgré un léger aliasing si le jeu n'est pas poussé à fond.
Concernant l'ambiance sonore, cette dernière est plutôt pas mal, le son des armes étant assez correct sans pour autant être exceptionnel (le bruit de ces armes peut paraître bizarre de premier abord, n'était pas vraiment très réaliste, mais on s'y fait au final). Aussi, la musique du menu est bien, nous mettant dans le jus dès le lancement du jeu. Zombie Studios nous offre même du dubstep en fin de partie ! Ce n’est pas cool, ça ?

 

BLR-2012-08-23-15-47-05-36.pngBLR-2012-08-23-15-53-50-50.png

C'est plutôt beau, hein ?

 

Concernant le gameplay, quelques trucs sympas sont présents. On peut trouver quelques grenades assez originales, comme des grenades qui piratent l'interface de l'adversaire, ou encore qui floutent l'écran partiellement. Les armes possèdent leurs propres caractéristiques, selon leur type. Ainsi, les snipers infligeront un bon paquet de dégâts, mais le recul sera assez puissant, ainsi que le temps de rechargement et celui entre chaque tir. Ou encore, les mitraillettes auront un recul très diminué, une cadence de tir assez élevée, mais des dégâts réduits (que trop peu, d'ailleurs).
On notera la présence de dépôts sur les cartes, au nombre de 3, voire 4. En utilisant ces dépôts, il est possible d'acheter des recharges de santé, ainsi que de munitions, ou encore un lance-flamme ou un mécha (hardsuit). Pour acheter quelque chose au dépôt, il faut utiliser les points récoltés au cours de la partie, en éliminant un adversaire ou en capturant un point, par exemple. Les objets disponibles au dépôt sont ceux que vous aurez équipés dans la partie "Équipement", avant une partie. Ainsi, ils sont au nombre de 5.
La présence du VRA (une option plutôt originale permettant au joueur de voir à travers les murs), ajoute une autre dimension au gameplay : une fois la VRA enclenchée, il est possible de savoir où se trouve l'ennemi, mais il est impossible de tirer. Ainsi, un petit côté tactique s'installe.

Les modes de jeux présents sont au nombre de 8 : Match à mort par équipe (TDM), Mélée générale (DM), Domination (DOM), Roi de la colline (KOTH), Capture du drapeau (CTF), Élimination confirmée (KC), NetWar et Siège (SIEGE). On peut donc dire que le jeu possède une assez bonne durée de vie, les modes étant assez variés et le jeu étant mis à jour assez régulièrement.

 

BLR-2012-08-23-15-51-47-96.pngBLR-2012-08-23-16-34-17-73.png

La vue à l'intérieur de la hardsuit et le dépôt.

 

      Conclusion :

Blacklight : Retribution est un free-to-play vraiment sympathique, à la hauteur des jeux d'aujourd'hui. Payer n'est absolument pas obligatoire, sauf si vous êtes réellement pressé. Vu que le jeu est souvent mis à jour, ce dernier devrait tenir un bon moment.

 

Les + :

- La gratuité totale du jeu.
- Les graphismes.
- Le gameplay, qui est franchement sympathique.

 Les - :

- Quelques petits déséquilibres au sein des armes (sniper + balles enflammées).
 

 

16/20

 

BLR 2012-08-23 15-42-35-65 BLR 2012-08-23 15-42-46-58 BLR-2012-08-23-15-43-56-86.png BLR 2012-08-23 15-43-59-03 BLR-2012-08-23-15-44-20-94.png BLR-2012-08-23-15-47-16-68.png BLR-2012-08-23-15-47-25-15.png BLR-2012-08-23-15-47-33-41.png BLR-2012-08-23-15-52-50-21.png BLR-2012-08-23-15-53-47-62.png BLR-2012-08-23-15-54-06-94.png BLR-2012-08-23-16-33-07-53.png 

Partager cet article

Commenter cet article