Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Review] Skyfall

3 Novembre 2012 , Rédigé par Suicide-snake Publié dans #Cinéma

Skyfall-Affiche-Teaser.jpg

 

Comme vous le ne savez sûrement ( pas ), je reviens d'un petit séjour qui m'a permis de faire une pause, une sorte de thalasso avec des femmes nues, des fouets et de la chantilly. Bien ressourcé, je décide donc de rentrer pour venir prendre soin des chats qui s'occupent de Mass Gaming. Bien entendu, ils n'ont pas dérogé à leur statut de branleur invétéré ! " Nom de dieu de bon dieu ", ce sont mes premiers mots lorsque j'ai découvert la rédac dont les néons avaient été démontés, des feuilles jonchaient le sol, des traces de liquides dont je ne veux pas connaître la nature et même Manuelo ( notre portugais apprivoisé qui fait le ménage ) c'est fait la malle pendant mon absence. Il me fallait des réponses et c'est ce bon vieux Nirvana ( vautré entre une dizaine, que dis-je, une trentaine de cadavres de cannette de bière ) qui m'a donné un semblant de réponse. Des articles qu'il dit ! Il dit qu'il faut faire des articles ! Il en profite pour vomir sur mes pompes. Je décide donc d'aller faire l'inventaire des dégâts dans les autres pièces et bien entendu, ce fut une sacrée surprise de découvrir une femme nue assise sur l'une des pissotières ! Ce bon vieux Nirvana me précise que c'est sa copine et que c'est tout à fait normal.

 

Après avoir repris pleinement connaissance, j'ai donc appris de la bouche de ce galopin que Greenstatik, Sipro et Clemi avaient fait une fête un peu arrosée et que tout a dégénéré lorsqu'ils ont ramené un Portugais du nom de Angelo. Dans toute sa bonne volonté, il m'explique qu'il a tout fait pour appeler Mr Hortefeux pour dégager le Poilu de la rédaction, mais Sipro l'en a empêché en lui jetant des cannettes au visage et que, bien entendu, il ne pouvait pas laisser les cannettes tomber et s'éclater sur le sol et donc faire du gaspillage parce que ce n’est pas bien le gaspillage et en plus, le recyclage va permettre de faire des prothèses de métal Heineken super classe pour les petits Éthiopiens !

 

Pour terminer, il m'explique que Clemi a disparu en essayant de partir à la nage dans le trou de la cuvette des toilettes et que les autres sont quelques parts entre Paris et Istanbul. Génial. Et sinon, Skyfall, ça donne quoi ?

 

On ne va pas se mentir, Quantum of Solace, c'était un peu du caca notamment à cause des scènes d'actions filmées par un épileptique ( désolé, mais y a que Greengrass qui sait bien filmer de cette manière ), un méchant avec un objectif en carton ( JE VAIS VOLER L'EAU DE LA PLANÈTE AHAHAHAHAHAH ) et une James Bond Girl pas très belle. Après le magnifique Casino Royale, QoS faisait office de purge et éteignait la superbe flamme de renouveau que donnait Casino Royale. Alors certes, certains l'ont trouvé moins ennuyeux, car plus axé sur l'action, la baston et moins de psychologie, bla bla bla... C'était nul et puis c'est tout, ne cherchez pas plus loin.

 

Allez, je ne vous le cache pas, SkyFall est une pure bombe ! Et je ne dis pas ça par rapport à la saga James Bond, non, non ! Le film est une véritable merveille ! Une pépite qui réunira ceux qui ont adoré la psychologie de CR et ceux qui ont aimé l'action intensive de QoS ( mais sans le côté chiant ). Bon, soyons un minimum nuancé, car partout, cet opus était annoncé comme le meilleur de toute la saga et bien à vrai dire... Je ne sais pas vraiment, d'un côté j'ai envie de dire que oui, il est définitivement le meilleur ( grâce à moult qualités que je vais développer un peu plus bas ) mais d'un autre côté, Casino Royale le surpasse tout simplement parce qu'il a révolutionné la saga. Raaah allez, Casino Royal et SkyFall sont ex aequo, ce sont les meilleurs de toute la saga avec un petit plus pour cet opus grâce à la magnifique réalisation de Sam Mendes. Le monsieur prouve encore une fois qu'il possède un talent de malade et qu'il sait aussi bien donner dans le contemplatif ( le survol des zones dévoilant le terrain de jeu de Bond, les plans lointains du manoir ) que dans les scènes d'actions ( Le fight dans le noir avec un jeu d'ombre absolument magnifique et fascinant, court, mais intense. Définitivement l'une des plus belles scènes de combats des dernières années ). Sa mise en scène s'impose donc de fort belle manière et on rêve déjà de le voir aux commandes d'un prochain opus.

 

Ensuite, chose qui ravira les anciens, James Bond est désormais moins froid, on a le droit à quelques blagues qui font mouche et de savoureuses répliques avec le personnage de Q ( campé par un Ben Wishaw excellent ). Ce personnage est d'ailleurs fabuleux et montre ce que la nouvelle saga compte devenir. En taclant la ringardise des gadgets des opus avec Brosnan ( en évitant la méchanceté ), ce nouveau Q montre que cette fois, Bond est dans l'air du temps, celui du numérique ! Les gadgets sont simples, mais très technologiques et suffisamment réalistes pour que l'on y croie et ça, c'est un plaisir. Autre bon point pour les vieux de la vieille, il y a de nombreuses références plus ou moins subtiles aux anciens épisodes que chacun aura le plaisir de savourer ( après tout, ce sont les 50 ans de la saga ).

 

Pour revenir au personnage de Bond, Daniel Craig nous offre une prestation magistrale et fait évoluer le personnage dans le bon sens ! Moins froid, mais pourtant brisé, ce nouvel épisode nous montre que l'agent 007 a beau être un super espion, il n'en reste pas moins humain. On le verra donc sombrer, douter, faiblir, mais se relever et aller jusqu'au bout, peu importe les conséquences.

 

Cet opus marque aussi la dernière apparition de Judi Dench en tant que M ( no spoil, cela à déjà été dit bien avant la sortie du film ). À la fois garce et touchante, sa prestation est elle aussi magistrale et on regrette déjà son départ.

 

Enfin, comme l'avait précisé le réalisateur, la JBG du film ne sert pas à grand-chose, cette pauvre Bérénice n'a donc pas vraiment l'occasion de montrer son talent d'actrice, car elle disparaît après une vingtaine de minutes à l'écran. Est-ce dramatique ? Non, un James Bond sans sa girl, ce n'est finalement pas si terrible que ça et ça permet de développer les autres personnages... Notamment le méchant.

 

Javier Bardem est tout simplement A-W-E-S-O-M-E ! Tout d'abord parce qu'il n'a pas d'objectif grandiloquent de super méchant trop dark ! Non, il  a une quête personnelle, une vengeance ! C'est un homme brisé comme Bond, mais il a choisi une voie différente. Terriblement cynique, terrifiant et monstrueux ! Il se classe tout simplement comme le meilleur méchant de l'histoire Bondienne.

 

Pour terminer, un petit mot sur le scénario : il est bien ficelé, avec de bons rebondissements et un beau final. Rien à dire de plus ! 

 

Conclusion, ce nouveau chapitre rentre dans l'histoire en nous gratifiant d'un véritable bijou cinématographique, beau, intelligent et drôle. Si vous êtes fans de la première heure vous adorerez et les autres... Bah vous adorerez. Bon, je vous laisse, je dois aller nettoyer le vomi et retrouver mes compères qui sont apparemment dans un endroit nommé Prypiat, y a des bruits bizarres et des gens avec 4 bras qui réclament le test de Deus EX HR apparemment. À bientôt ! 

 

 

9/10

 

Partager cet article

Commenter cet article