Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

Article Littéraire 3 : Littérature Moderne VS. Littérature Classique.

1 Juillet 2011 , Rédigé par Mass gaming Publié dans #Littérature

classique vs moderne

 

 

Salut les gars ! A cause de quelques problèmes, je fais des insomnies. Et voyez-vous, j'aime pas perdre mon temps à rien faire. Donc j'ai pondu un article !

 

Alors aujourd'hui, j'ai pas d'oeuvre modernes bien en tête, et je pense pas que Baudelaire, Flaubert ou encore Molière vous intéressent. Je vais donc m'insurger contre ma prof français de 1ère !

 

Voyez-vous, j'avais une professeur de Français, très cultivée, agréable, tout ça. Mais totalement contre la littérature contemporaine. La façon dont elle la rabaissait en cours, j'aimais pas du tout.

 

Son premier argument contre la littérature contemporaine, c'était la présence de sexe. Beaucoup de sexe. Bon … J'ai lu énormément de livres. Classiques et modernes. Je peux dire que j'en ai pas vu beaucoup plus dans la littérature moderne.

A la Croisée des Mondes : La Trilogie (Philip Pullman, 1995 ; 1997 ; 2002) ? Pas de sexe. Candide (Voltaire, 1759) ? Un paragraphe entier consacré à une scène de sexe, évidemment bien camouflé : « Un jour, Cunégonde, en se promenant auprès du château, dans le petit bois qu'on appelait parc, vit entre des broussailles le docteur Pangloss qui donnait une leçon de physique expérimentale à la femme de chambre de sa mère, petite brune très jolie et très docile. Comme Mlle Cunégonde avait beaucoup de dispositions pour les sciences, elle observa, sans souffler, les expériences réitérées dont elle fut témoin ; elle vit clairement la raison suffisante du docteur, les effets et les causes, et s'en retourna tout agitée, toute pensive, toute remplie du désir d'être savante, songeant qu'elle pourrait bien être la raison suffisante du jeune Candide, qui pouvait aussi être la sienne. ». Si si, avec un esprit mal tourné on peut LARGEMENT comprendre.

Voilà, je peux dire que je fus donc offusqué par cette remarque de ma chère professeur de Français. Je pourrais vous citer d'autres exemples, comme La Promesse de l'Ange (Violette Cabesos et Frédéric Lenoir, 2005) où il n'y a rien de sexuel, et le poème « Lesbos » (Les Fleurs du Mal, Baudelaire, 1857). Évidemment, en temps normal c'est très discret en poésie ; mais Les Fleurs du Mal de Baudelaire a été censuré et interdit pour atteinte aux bonnes mœurs, et n'a été réhabilité dans les lycées qu'en 1945. Rendez-vous compte !

 

Par contre, je pense que les romans à l'eau de rose … Enfin, romantique, pardon. Je disais donc les romans romantiques classiques sont bien mieux que les romans contemporains : Y a qu'à voir la Collection Harlequin. Enfin, je ne pourrais pas m'étendre plus sur ce sujet, étant donné que je déteste la littérature romantique. Les trucs à l'eau de rose, c'est pas mon truc. (Hé ouais, j'ai même pas pleuré devant Titanic.) Mais si j'ai une romancière classiques à vous conseiller : George Sand (Si, si, c'est bien une femme.) si vous aimez les romans à l'eau de rose !

 

Bon, une autre chose. Ce n'est pas quelque chose que ma prof de français a dit mais … Moi je trouve la littérature moderne beaucoup plus passionnante que la littérature classique ! Sérieusement, vous avez déjà lu deux œuvres de différentes époques pour comparer ? Je peux vous dire que je me suis beaucoup plus éclaté en lisant Les Sept Cadrans, d'Agatha Christie, ou même La Guerre des Boutons, de Louis Pergaud (Attention, le film est un navet et JAMAIS, oh GRAND JAMAIS, le gamin ne prononce « Si j'avais su j'aurais pas venu » dans le livre, qui est absolument excellentissime.), plutôt qu'en lisant La Légende de Saint Julien l'Hospitalier, de Flaubert ou même Candide de Voltaire.

Sérieusement, rien qu'à voir les scénarios. Les Sept Cadrans, je l'ai plus trop en tête. Et tout le monde connais La Guerre des Boutons. Mais prenons par exemple Filles de Shangaï, de Lisa Lee. Bon, c'est un roman peu connu, mais il m'a marqué. Dans ce roman, nous avons Pearl et May, deux soeurs promises à un radieux avenir de mannequin (l'action se passe en 1937 juste avant la seconde guerre Sino-Japonaise.). Mais à cette époque en chine, les filles sont sous l'autorité du père, et les deux filles sont forcées au mariage. L'action se déroulera principalement du point de vue de Pearl, l'aînée. Au fil du livre, nous allons suivre l'aventure de deux jeunes filles livrées à elle-même contre les armées japonaises, et qui tentent de fuir à Los-Angeles, là où se trouve leur belle-famille et leurs maris. Les horreurs racontées dans ce livre sont vraiment bouleversantes, sachant que cela s'est réellement passé. Ensuite, nous auront le quotidien d'une jeune femme au foyer cloîtrée chez elle, pendant que sa soeur et le reste de sa famille sors et s'amuse. Ce livre est assez tragique, il est touchant. Il est … Poignant. Franchement, ça m'a retournée.

Maintenant, prenons un livre que j'ai bien en tête : La Légende de Saint Julien l'Hospitalier, de Flaubert. Ce livre est tout sauf passionnant. (ATTENTION SPOIL. Mais toute façon je ne pense pas que cela vous intéresse de le lire.) Nous avons là Julien, un jeune prince fou de la chasse. Il tue beaucoup et un cerf magique lui donne la prophétie suivante : Il va tuer ses parents. Oula la, c'est atroce. Julien s'enfuit de chez lui. Je vous passe les palpitantes aventures de Julien, jusqu'à ce qu'il trouve une femme, un château, tout ça. Un jour qu'il est repris de sa folie il repart à la chasse et lorsqu'il rentre, il trouve une femme et un homme dans son lit. Comme il pense que c'est sa femme et un amant, et que c'est un gros bourrin il les massacre. Comme vous le devinerez, c'est en fait ses parents qu'ils l'ont retrouvés comme de par magie. Il s'en va de son château en laissant tout à sa femme. Il erre pendant des années. Il devient passeur sur un fleuve. Un lépreux arrive. Il lui demande beaucoup de choses : Manger, boire, son lit, qu'il le réchauffe corps contre corps. Ils finissent par être nus l'un sur l'autre, c'est tout à fait immonde, et c'est limite nécrophile car le lépreux est à moitié creuvé. Mais quand tout à coup soudain, le lépreux est en fait Jésus et il emmène Julien au ciel. (FIN DU SPOIL)

Voilà, ça donne envie hein ?

En fait, le problème de tous ces auteurs qu'on étudie en cours (cités plus haut dans l'article), c'est qu'ils recherchaient avant tout la beauté de la forme. Des jolies phrases parfaites, mais rien en fond. Vraiment dommage.

C'est pour cela que j'avoue qu'à étudier, la littérature classique est bien. Mais que pour le plaisir, la littérature moderne est bien mieux.

 

 

Je ne pense pas pouvoir mettre de note sur deux styles de littératures. Je vais juste faire les petits plus et les petits moins !

 

 

CLASSIQUE.

 

Les petits plus !

Bien à étudier.

Pour avoir plein de culture générale et caser ça dans un commentaire.

Sympa à lire si on aime les phrases structurées parfaitement bien.

(Désolée, je trouve rien de plus.)

 

Les petits moins !

Des histoires souvent sans fonds.

Des personnages peu développés dans la plupart des cas.

Trop long, dans beaucoup trop de cas.

Ennuyant, très souvent.

 

 

MODERNE.

 

Les petits plus !

Histoires passionnantes.

Agréable à lire

Rarement compliqué, sauf pour certains gros romans d'Heroic Fantasy ou de Science-Fiction.

Personnalités des personnages assez bien travaillées.

Une identification aux héros, qui permet de mieux apprécier l'histoire et de mieux se plonger dedans.

 

Les petits moins !

Une forme peut être un peu moins travaillée (Personnellement, ça me dérange pas.)

Quelques romans fait uniquement pour l'argent, qui sont de gros navet, mais plaisent aux pré-ados.

 

 

 

Vaga55

      Merci à Suicide-Snake pour la correction.

 

 

 

__________________________________________________________________________________________________

Contre avis minime de Suicide-snake :

 

J'aime la saga Twilight en bouquin et j'ai 18 ans

Partager cet article

Commenter cet article

Lord[A]drae 03/07/2011 12:18


Tu "crais" ? :noel:
Mmh j'ai lu Spleen et Idéal, c'est pas franchement ennuyeux.


Mass gaming 03/07/2011 13:12



Je "crains". Faute de frappe.


 


Et je rappelle que les articles sont fait du point de vue des rédacteurs. Je trouve la poèsie ennuyeuse en générale. Je trouve pas ça plaisant à lire.



Lord[A]drae 01/07/2011 11:43


Je ne peux que réfuter cette accusation, Baudelaire aurait été très intéressant à étudier. J'ajouterai que ta prof de français a du faire ses études dans une école pour illettrés, vu le nombre
d'auteurs classiques qui écrivaient avec pour la base le désir sexuel, certains allant même à penser que la littérature est sexuelle.


Mass gaming 01/07/2011 13:20



On me l'a souvent dit que ma prof de français était incompétente. Je crais pour mon Épreuve de Français :)


 


Et je trouve aussi que Baudelaire est très intéressant à étudier, mais très ennuyant à lire comme ça "pour le plaisir".


 


Vaga55.