Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Review] Ninja Turtles

30 Octobre 2014 , Rédigé par Suicide-snake Publié dans #review, #Cinéma

[Review] Ninja Turtles

Salut, c'est Suicide-snake ! Aujourd'hui, je suis super heureux, car on va parler d'un excellent film : Ninja Turtles de Johnathan Liebesman !

 

Ninja Turtles est une purge, c'est un peu le niveau 0 du blockbuster, c'est le genre de film qui donne une nouvelle définition à la nullité et après un truc comme ça, croyez moi que vous allez relativiser la nullité de certains films.

 

Bon, l'histoire de base : April O'Neil, une journaliste de Channel 6, rêve de tomber sur le scoop qui fera d'elle une grande journaliste. En ville, il y a le clan des Foots dirigés par Shredder qui met le dawa. April découvre que des justiciers essayent de stopper le clan des Foots et elle découvrira que ce sont des tortues mutantes ninja.

 

À partir de ça, on a 1h40 de tortue et surtout, de torture. Déjà, le scénario est con comme un balai ! Je ne m’attendais pas à un truc travaillé avec du sous-texte, mais j'attendais de la cohérence, parce que c'est bien la cohérence parfois ! Je veux dire, on crache sur Transformers, mais ça a le mérite d'être un minimum logique ! Dans Ninja Turtles, on assiste à ce genre de chose : (attention spoilers, mais sincèrement, on s'en fout)

 

- April essaye de convaincre sa patronne (Whoopi Goldberg, je me demande ce qu'elle vient foutre là-dedans) que les tortues ninja existent... elle a des photos des tortues... et elle ne les montre pas... par contre, elle les montre plus tard au scientifique qui bossait avec son père pour prouver ce qu'elle dit. Dafuq.

 

- On apprend que le père de April à mit le feu dans le labo où il bossait pour mettre un terme au projet sur lequel il travaillait (parce qu'il a découvert que son copain était méchant, en fait). D'abord, on nous dit qu'il est mort dans l'incendie (ce qui m'a fait rire parce que quand même, le gars qui se piège dans son propre truc, c'est risible) et en fait, on apprend que son pote l'a tué d'une balle dans la tête... sauf que... April (enfant) était dans le labo au même moment pour sauver les tortues de l'incendie... question : comment elle a pu ne pas voir le corps de son papa, ni le copain de son papa et surtout, n'y-a-t-il pas de caméra de sécurité dans les labos ?

 

Bref et c'est sans compter les multiples idioties un peu partout dans le film.

 

Autre point négatif : les acteurs. Megan Fox ne sait pas jouer... Il n'y a qu'a voir le passage où elle regarde intensément le copain de son papa qui fait un discours, une scène complètement ridicule, j'étais limite gêné pour l'actrice (j'ai un capital sympathie pour elle et ce n’est pas parce qu'elle est canon hein). En plus, on a le droit à un plan plus que tendancieux sur ses fesses (ce qui me rend triste pour elle, vu qu'elle disait il n'y a pas si longtemps qu'elle ne voulait plus être la potiche sexuelle). Ensuite, on a Will Arnett qui est... stupéfiant de nullité... son personnage est en plus le gros lourd de service qui veut draguer et se faire April (bordel, même avec du maquillage, ça se voit qu'il a quasiment 10 ans de plus qu'elle). Après, on a le méchant qui est très méchant et le riche qui veut encore plus d'argent pour être encore plus riche grâce à son plan machiavélique ! ( et qui accessoirement, a peur de tirer sur des gens désarmés. La scène où il révèle son plan est d'ailleurs digne des meilleurs dessins animés pour enfant de 6 à 10 ans). Le doublage des tortues est sympa, sinon.

 

Tiens, parlons-en des tortues ! L'humour du film vient d'elles et... bordel... c'est tellement consternant... entre le prout, la scène sous adrénaline et le beatbox dans l'ascenseur... tellement de moments gênants et perturbants que je me suis presque senti mal pour ceux qui ont dû doubler ça.

 

La mise en scène n'est pas en reste, hormis un combat bien réalisé entre Shredder et Splinter (malgré un ralenti assez dégueulasse à un moment), la plupart des scènes sont filmées par une caméra épileptique mal maîtrisée, j'ai l'impression de voir le syndrome Captain America 2 all over again. Je suis désolé, mais quand on ne maîtrise pas cette méthode, on ne la fait pas, il n'y a aucun dynamisme et c'est laid. Les scènes de combats ne sont pas épargnées par le ridicule non plus (le combat de fin ou le passage où Raphael bombe son torse pour éjecter les balles qui y sont logées, au ralenti, consternant). En plus, on se tape des erreurs stupides comme le manche du second katana de l'une des tortues qui est blanc et qui devient bleu la scène d'après.

 

Sinon, la scène d'intro en BD est sympa.

 

Mais voilà, pour un truc bien de quelques minutes, on a une chiée de conneries et de trucs moches. Rien ne sauve le film et si vous vous dites « Bah, ça occupera mes enfants », non, ne faites pas ça, les enfants méritent largement mieux que ça, les tortues ninja méritaient mieux que ça.

 

Vu en VF/Numérique

 

2/10

Partager cet article

Commenter cet article