Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Review] Transformers 4 : L'âge de l'extinction

22 Juillet 2014 , Rédigé par Suicide-snake Publié dans #review, #Cinéma

[Review] Transformers 4 : L'âge de l'extinction

Après un Pain & Gain de haute volée, j'attendais avec impatience le retour de Michael Bay et comme je ne sais pas quoi dire d'autre dans l'intro, je vais me contenter de ça.

 

5 ans après les événements du troisième opus, on découvre que les Autobots sont traqués par la CIA qui est aidée par un Transformers neutre du nom de Lockdown (et qui est accessoirement un chasseur de prime). Tout ça se déroule de manière officieuse, car à la base, la CIA devait traquer les Decepticons, mais on apprend que les vilains agents du gouvernement ont passé un accord avec le gros Lockdown pour traquer Optimus en échange d'une Graine.

 

Exit l'abominable Witwicky et bonjour Cade Yeager et sa jolie fille : Tessa qui est bien entendu super sexy mais qu'on ne verra pas en tenue légèrement de tout le film et c'est plutôt étonnant venant de Michael Bay. Autre chose étonnante, on a l'inévitable sidekick rigolo bien lourd qui disparaît très tôt dans le film et ça, c'est très agréable ! C'est comme si Michael Bay s'amusait à mettre les erreurs de ses anciens films pour ensuite les effacer ! On a le droit à un peu d'auto dérision aussi lorsque le héros croise un vieux cinéaste qui lui dit qu'aujourd'hui tous les films sont des suites et des remakes et que c'est de la merde. Amusant.

 

Donc, Cade Yeager est joué par Mark Wahlberg  qui est... plutôt appréciable dans le rôle de papa poule. En fait, les acteurs font tous très bien le job et là aussi, c'est plutôt surprenant. Même le typique chef d'entreprise méchant est cool (Stanley Tucci est vraiment drôle). En parlant de truc drôle, les saillies humoristiques sont la plupart du temps assez efficace.

 

L'un des problèmes du film est malheureusement son scénario, il est plus sérieux et se veut assez sombre alors que ce serait tellement mieux si tout devenait débridé. D'autant plus que ça reste malgré tout totalement con. Néanmoins, cela mène à un développement un tout petit peu plus poussé des personnages, mais ce sont malheureusement ce genre de moment qui créé des longueurs dans le film (il dure tout de même 2h45, mais ça reste moins chiant que Le Hobbit : La Désolation de Smaug).

 

C'est le moment parfait pour parler de ce qui contrebalance totalement le problème que j'ai cité plus haut : LES PUTAINS DE SCÈNES D'ACTIONS DE MALADE ! Tout d'abord, la lisibilité des combats est absolument incroyable ! Quand je repense à la bouillie qu'était les combats du 2, je ne peux qu'être enchanté par les scènes d'actions de cet opus qui sont exemplaires et pleines d'excellentes idées (la course poursuite avec le combat de Optimus vs Lockdown en arrière plan est magnifique), les scènes sont aussi très généreuse et monstrueusement épiques, d'autant plus que Bay sait faire monter la pression jusqu'au final magnifique avec une tonne d'explosion et de destruction avec des Dino bots en toile de fond. C'est presque poétique. Il faut dire que Bay a vraiment travaillé ses plans et les prises de vue dans cet opus.

 

Les passages d'actions étant assez nombreux et variés, on ne voit pas le temps passer et c'est vraiment bien.

 

Ah et y a du placement de produit, comme d'hab', vous me direz, mais là, il y a carrément deux marques qui sont citées, du coup, c'est un tout petit peu plus choquant, mais rien de grave.

 

Voilà, il est temps de conclure ! Pour faire court : Transformers 4 est un bon film, mais ça reste du Transformers, hein ! Donc vous mettez votre cerveau sur off et vous allez apprécier ce film généreux et épique.

 

 

 

7/10

 

 

Partager cet article

Commenter cet article