Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Test] Call of duty : Black Ops II

23 Septembre 2013 , Rédigé par Suicide-snake Publié dans #Test

[Test] Call of duty : Black Ops II

Ah, c'est toujours très délicat de faire un test de Call of duty, tout d'abord parce que tout Nirvana et Sipro m'attendent à chaque tournant pour tenter de m'assassiner si jamais la note dépasse 5/20 ! Pour l'instant, je survis mais j'ai bien peur d'y passer sous peu, ce sera donc peut-être mon dernier test sur MG.

 

Certains doivent se dire " Pourquoi faire un test aussi tardivement ? Surtout que Ghost va sortir ". Eh bien, c'est très simple, je ne voulais pas réitérer l'erreur du test de Modern Warfare 3. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Je n'ai pas saccagé le test, mais après réflexion, il méritait plutôt un petit 11 ou 12 car au final... Bah je ne me suis pas tant amusé que ça dessus, j'ai à peine 70 heures de jeu et les défauts me sont apparus un peu plus clairement.

 

J'ai donc pris mon temps pour bien appréhender ce BO II et j'ai bien fait car si je m'étais basé sur mes premières heures de jeu, eh bien ça aurait été la fête de la super note sauf que... au final, le  constat n'est pas très reluisant, mais commençons par le commencement (et ce dont tout le monde se fout) : le solo.

 

L'histoire est donc la suite du premier Black Ops sauf que l'on joue le fils de Mason dans un futur proche qui est, ma foi, plutôt crédible. Le but est de mettre la main sur un terroriste du nom de Menendez, sauf que ce petit gars est plutôt insaisissable et Mason fils décide d'aller rendre visite à un ancien soldat qui a connu Menendez : Franck Wood (oui,oui). On joue donc à la fois des missions dans le présent (2025) et dans le passé (fin des années 80).

 

L'argument de vente du solo, c'était la possibilité de faire choix qui changerait certaines phases du scénario alors... Oui, il y a certains choix à faire, mais les changements ne sont pas vraiment visibles, à vrai dire, il n'y a que la fin qui change et certains personnages qui survivent ou non. On ne va pas cracher dans la soupe, c'est déjà un bon début.  On peut aussi choisir notre équipement en début de mission. Concernant les niveaux, c'est toujours du couloir, c'est parfois un peu ouvert, mais rien de transcendant. Le jeu ajoute aussi des missions Strike Force où l'on doit diriger une équipe avec une vue sur le dessus comme dans un jeu tactique, on déploie des drones et compagnie, ce type de mission est censée nous donner un avantage dans le solo ou donner une seconde chance concernant un objectif qu'on aurait foiré dans les missions de la campagne. Alors, le concept est intéressant, mais il est complètement grillé par un pathfinding à la ramasse et une IA avec le QI de Nabilla. On abandonne donc très vite l'envie de planifier nos attaques pour envoyer tous nos hommes au casse-pipe sans réfléchir.

 

La campagne offre quand même des moments sympa et un scénario plutôt correct et loin du manichéisme et du pro américanisme des Modern Warfare. Comme pour le premier Black Ops, on a quelque chose de travaillé qui se veut un peu moins grandiloquent que les MW. On sent que TreyArch a envie de bien faire, d'offrir quelque chose de correct et ils réussissent plutôt bien. On a donc des moments plutôt cool comme la charge de cavalerie contre les tanks ( oui, bon, c'est quand même assez grandiloquent) ou le vol en Wing Suit mais il y a aussi des moments bien horribles comme le vol en jet à la fin qui est juste une redéfinition du terme "N'importe quoi" (Maniabilité abominable et bug à foison).

Réaction de Mason devant la séquence de pilotage du jet

Réaction de Mason devant la séquence de pilotage du jet

Alors, on va établir un plan pour... Non, on va foncer dans le tas, en fait !

Alors, on va établir un plan pour... Non, on va foncer dans le tas, en fait !

Passons au sujet rigolo : les graphismes. Je ne sais pas ce que TreyArch a fait mais autant les passages dans le passé et en extérieur sont plutôt vilains voire affreux, autant les passages en intérieur et dans le futur sont plutôt jolis. Bon, je vous rassure, il y a quand même des trucs bien dégueulasses dans le futur aussi ! Notamment certaines textures qui semblent avoir été ajoutées par Paint. Les animations ne sont pas super non plus mais il y a eu du travail de fait sur les expressions des personnages et ça, c'est plutôt bien.

 

 

On passe de ça...

On passe de ça...

A ça, c'est plutôt gênant.

A ça, c'est plutôt gênant.

Par contre, le jeu possède une très bonne bande-son ! Tout d'abord, on retrouve le maitre Trent Reznor dans la composition du thème principal et Jack Wall s'occupe du reste du boulot et il le fait très bien notamment sur les compositions futuriste. Un bon point. Du côté du doublage, il y a du bon et du moins bon, privilégiez la VO. Enfin, concernant le bruit des armes, c'est du même acabit que les précédents CoD, ça n'a pas la puissance d'un BF mais ça fait le boulot quand même.

 

 

On peut admirer la finition de la chose (mais la jeune fille a l'air très gentille)
On peut admirer la finition de la chose (mais la jeune fille a l'air très gentille)

On peut admirer la finition de la chose (mais la jeune fille a l'air très gentille)

Pour terminer sur la partie solo, parlons un peu de la durée de vie. Il y en a pour environ 8 heures en difficulté maximale sachant que vous pouvez y rejouer si vous voulez avoir tout les embranchements du scénario.

 

Bien, passons maintenant au multijoueur ! On retrouve le mode multi classique et le mode zombie, je vais d'abord parler du premier.

 

Donc, on retrouve une flopée de mode venue des précédents épisodes. S’il y a un point sur lequel on ne peut pas se plaindre, c'est bien le contenu : il y a en tout 18 modes de jeu (19 pour ceux qui ont Nuketown 2025). On retrouve le Match à Mort par Équipe, la capture de drapeau, l'élimination confirmée et tout un tas d'autres modes festif comme

le Une balle chargée et Jeu d'armes. Par contre, il n'y a que très peu de mode disponible en version hardcore et ça, c'est vraiment con.

 

Les maps sont plutôt nombreuses aussi : 14 et bien agencée, même la plus petite est plutôt bien faites ! Il y a pas mal de possibilités de comportement et elle s'adapte très bien au différent type de joueurs.

 

Passons à l'équilibrage car il y a pas mal de choses à dire... Tout d'abord, la plupart des fusils d'assauts sont inutiles car la taille des cartes ne permet pas de jouer avec et surtout, la suprématie des pistolets mitrailleurs et des fusils à pompe est bien trop grande. En effet, vous verrez rarement des gens qui jouent avec autre chose. Le plus gros manque d'équilibre est là, même les armes de poing sont plus efficaces que les fusils d'assauts.

 

Autrement, il y a de bonnes idées comme le fait de baser le déblocage des drones en compagnie en utilisant des séries de points (que l'on obtient en jouant les objectifs) plutôt que de se baser sur le nombre de kills. Les atouts sont toujours présents et sont globalement les mêmes que Black Ops, il y a toujours 2 niveaux qui se débloque en fonction de certains accomplissements. Enfin, le déblocage des armes et des équipements est plutôt intéressant et bien trouvé (vous gagnez des jetons qui vous permettent de débloquer les armes). Les éternels prestiges sont toujours présents et il vous faudra atteindre le niveau 50 pour pouvoir les débloquer.

 

J'ai souvent pesté contre les CoD concernant le fait de devoir vider un chargeur pour tuer quelqu'un, là, c'est mieux, il suffit de quelques balles pour coucher un adversaire.

 

Comme j'ai pas pris de screen du multi bah je vous met des screens du solo ! Nah !

Comme j'ai pas pris de screen du multi bah je vous met des screens du solo ! Nah !

Passons au mode Zombie qui est devenu incontournable ! Bah, c'est toujours aussi sympa, le mode Tranzit qui permet de naviguer entre les maps est plutôt sympathique. Je n'ai pas grand chose à dire dessus, c'est rigolo et bien foutue.

 

Il ne me reste plus qu'à conclure alors !

 

Au final, le résultat est pas mirobolant. Certes, TreyArch donne quelque chose de plus rigoureux que leurs compagnons d'Infinity Ward mais ce Black Ops II n'est malheureusement pas très motivant. Il me suffit de regarder les heures que j'ai passé sur le premier opus (212 heures et je le réinstalle encore de temps en temps) pour me rendre compte qu'il y a un truc qui cloche (60 heures sur BO 2). Avant, je pouvais passer des heures et des heures sur le multi mais dans le cas présent, le plaisir fait vite place à l'ennui. C'est dommage car il y a pourtant pas mal de contenu. Ce que je pourrais donc dire au final, c'est que le solo est très intéressant et le multi est riche en contenu... mais plutôt pauvre en intérêt. Dommage.

 

Les + :

 

- Une histoire intéressante

- Des thèmes musicaux très travaillés

- Le concept des missions StrikeForce

- Un gros contenu multijoueur

- Un mode zombie sympathique

- Joli à certains moments...

 

 

Les - :

- Très moches dans beaucoup d'autre

- L'IA

- Un multi ennuyeux

- Une suprématie des fusils à pompe et des pistolets mitrailleurs

 

 

 

14/20

 

 

Partager cet article

Commenter cet article