Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mass Gaming

[Review] The Impossible

6 Juin 2013 , Rédigé par Nirvana Publié dans #Cinéma, #The Impossible, #Nirvana le plus beau, #LOL LES TAGS

On m’a retrouvé dans le fond d’une ruelle après avoir démissionné du blog pour la 6 ème fois cette année. On m’a trainé dans la boue pour me ramener dans une pièce lumineuse, dans laquelle m'attendait Suicide-Snake, il posa ses mains sur la table, me regarda longuement et m'annonça "Ecoute, on n’a absolument pas besoin de toi, mais ce serait cool que tu reviennes" Alors, là, je lui réponds non et il sort un pack de bières. Alors, là, je dis oui.

[Review] The Impossible

Et donc me revoilà, fraichement coiffé, pas encore rasé, ni bien habillé, pour faire une critique d'un film qui vient de sortir en DVD, "impossible !", me direz-vous ! Vous avez raison, je viens parler de The Impossible (Ce n'est que le début des blagues useless as shit les enfants.).

 

Film sorti en 2012 de Juan Antonio Bayona (Le pingouin qui a fait L'orphelinat) qui nous raconte l'histoire, apparemment vraie mais, je trouve ça quand même sacrément impossible (je vous l'avais dit.), d'une famille séparée par le tsunami de 2006 en Thaïlande et qui feront tout pour survivre et se retrouver.

 

Alors, tout d'abord, au niveau du scénario, il faut préciser que c'est une famille de 5, les deux parents et trois petits garçons qui s'appellent Lucas, Thomas, Simon, dans le rôle des parents, on retrouve Ewan Mcgregor et Naomi Watts qui ont déjà bossé ensemble sur Stay, et qui n'ont plus besoin d'être présenté. Sinon pour les gamins Thomas et Simon ont moins de 10 ans et Lucas doit avoir un tout petit peu plus. Alors, autant, sur le papier, je ne doute absolument pas de la prestation d’Ewan et Naomi, mais les gamins... Je me rappelle un jour, un réalisateur français avait dit "faire un film avec un gamin, c'est chiant, parce que ce n’est pas son taf, alors, faut l'amuser entre les scènes, sinon, il va faire n'importe quoi..." (À part si c'est un film pédo... Oubliez.)

 

Et donc, Juan avec son nom à rallonge, réussit l'impossible (Oh, je vais arrêter de vous dire que je fais des blagues avec le titre du film hein.), plus particulièrement avec Tom Holland II qui joue Lucas, le plus âgé des gosses, il remplit son rôle... à la perfection, j'ai rarement vu un jeune qui jouait avec autant de justesse. Les deux autres gamins sont trop peu montrés pour qu'il soit mauvais, ce sont des jeunes enfants, alors ils passent leur temps à piailler, ou à répéter "papa" pendant 150 scènes.

 

Le scénario arrive très rapidement, on a 15 minutes sur 1h40 de présentation des personnages, puis la vague arrive. Et là, faut applaudir le réalisateur pour deux choses, la présentation de ses personnages est superbe, en 15 minutes, on est attaché à la famille, certains plans sont réellement somptueux, ça permet de s'attacher très rapidement à notre petite famille. Tout de suite, on les apprécie, à part les deux plus petits gamins, eux, c'est impossible de les aimer, vu le nombre de fois où ils crient le même mot.

Deuxième chose, la vague arrive vite, pas le temps de s'ennuyer, et le film devient réellement dur sur certaine scène... (Surtout dans le pantalon quand on voit le sein de Naomi Watts hein ! hein !... C'est impossible d'avoir un humour aussi pourri...) Entre les scènes de survies de nos personnages, bruitages d'os brisé, plaies ouvertes (dont une qui, ma foi, donne envie de manger des surgelés spanghero)... Mais bon, soyons honnêtes, ce sera toujours moins dur qu'un film comme I spit on your grave, ou The Girl Next Door, on ne joue pas dans la même cour, et disons-le, ce n’est pas le but non plus. Puisque qu'en fait, le plus gros du film tourne autour de leur survie après l'évènement. On les voit beaucoup dans les hôpitaux surpeuplés, ou les conditions sont proches d'un stand d'auto-tamponneuse un jour de fête pour les manchots aveugles, ce qui nous retrace bien donc le tsunami, moi qui connaissais strictement rien à ce qui s'était passé après, je pense que ce film arrive à retranscrire avec fidélité une situation de crise comme celle-ci, ou du moins, c'est ce que tout le monde pourrait imaginer dans ces conditions.

 

Et pour avoir regardé le film avec une fille, et puis après, l'avoir conseillé à une autre fille, je peux vous dire que le film fait pleurer. Sans faire le guerrier, j'ai pas pleuré, mais faut avouer que c'était très touchant, donc si vous voulez pécho en faisant le mec sensible, pensez-y.

 

Le film ne présente pas vraiment de défaut notable. A part les gamins qui chialent, le scénario est globalement prévisible puisqu'on connaît la fin (Enfin 127 heures aussi, et on a tous kiffé), l'écriture est banale... Mais franchement, rien de bien grave.

 

Pour conclure, un film touchant, bien réalisé, avec des acteurs franchement bons, faire un film sur un tsunami autre qu'un téléfilm catastrophe de m6, je pensais ça impossible, mais faut reconnaître que celui-là s'impose comme un très bon film.

 

8.5/10

Partager cet article

Commenter cet article